Catégories historiques

Fermer Bible

Fermer Judaïsme

Fermer Judée-Palestine

Fermer Diaspora

Fermer Juifs et non-Juifs

Fermer Antisémitisme

Fermer Shoah

Fermer Sionisme

Fermer Etat d'Israël

Fermer Conflit israélo-arabe

Fermer Personnages

Newsletter
d'histoire des Juifs
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
3803 Abonnés
Chronologie - Les débuts du Judaïsme
  A partir de - 586

Les déportés arrivent en Babylonie et sont employés au début principalement à des travaux de construction. Leur situation s’améliorera peu à peu et certains deviendront même de hauts fonctionnaires de l’empire, tel Daniel et ses compagnons. Leur situation matérielle s’améliorera elle-même également beaucoup. Ils sont installés dans certaines cités dont certaines ont été mentionnées par la Bible : Tel Melah, Tel Harsha et Tel Aviv. Notons que c’est dans l’exil Babylonien que se développeront deux notions complémentaires : - La prière comme remplacement des sacrifices. Le livre de Daniel nous signale celui-ci priant. La prière 3 fois par jour fait son entrée dans la vie religieuse d’Israël. - Les déportés judéens donnerons naissance au terme de Juif. Juif, littéralement de la tribu de Juda est celui qui remercie Dieu.

  Avant - 458

(20 Kislev-vers décembre) Ezra décide de s’attaquer au problème des mariages mixtes et convoque à Jérusalem tous les Judéens, trois jours plus tard. Afin que tous participent à cette réunion, il menace d’excommunier celui qui ne viendrait pas. Le problème des mariages mixtes s’était fortement développé à la suite de l’exil. La population restée sur place s’était mélangée avec les populations environnantes, samaritaine entre autre. Les arrivants de la première Alya, en 537, ont eux aussi connu les mariages mixtes qui touchaient jusqu’aux prêtres. Tout cela est pour Ezra une question de la plus haute importance qu’il entend régler. L’assemblée générale s’ouvre le 20 Kislev. Ezra demande aux hommes de répudier leurs femmes non-juives. A l’unanimité moins quatre voix, l’assemblée accepte la décision d’Ezra (On note le souci de démocratie). Une commission est ensuite mise sur pied pour vérifier au cas par cas. La commission siègera 3 mois, jusqu’au premier Nissan 457. L’action d’Ezra aura des effets durables dans ce domaine, bien que de nouveaux mariages mixtes auront lieu par la suite.

  - 444

Grandes solennités de Tichré organisées sous la direction d’Ezra et de Néhémie. Pour la première fête, la journée du souvenir (Nouvelle année ou Rosh Hashana), 100 000 personnes sont réunies au Temple de Jérusalem. Durant les deux jours que dure la fête, Ezra fait une lecture publique de la Thora. Après la fin des fêtes de Soukot, Ezra procédera encore à une lecture de la Thora. Ezra est prêtre, mais c’est comme scribe, docteur de la loi, qu’il agit. Il lit la loi et la commente. Cette Grande Assemblée de 444 restera connue comme la fondation d’une institution qui porte le nom de Grande Assemblée (Knesset Haguedola). Elle sera l’instance dirigeante du judaïsme durant plus de trois siècles. Avec la Grande Assemblée, c’est l’inauguration de l’ère de l’étude. La pédagogie religieuse fait des pas de géant. La Thora sera lue chaque semaine ; de nombreuses lois de pureté sont énoncées. La Grande Assemblée fixera entre autres le canon Biblique tel que nous le connaissons.

  Avant - 430 à -425

Néhémie retourne en Judée pour un second séjour où il s’attaquera à un certain nombre de problèmes :
- Une grève des lévites suite aux difficultés faites par le peuple pour leur payer la dîme ;
- La présence d'une banque privée dans l’enceinte du Temple ;
- La présence de marchands non-Juifs à Jérusalem le jour du Shabbat, ce qui encourage sa transgression par le peuple.
Tels sont les problèmes auxquels Néhémie fera face lors de son deuxième séjour et qu’il résoudra. Avec Ezra et Néhémie s’achève l’époque Biblique dans l’histoire des Juifs. La bible se présente comme un document d’inspiration prophétique, c’est-à-dire une retranscription humaine de la parole divine. Ezra et Néhémie marquent le passage vers l’époque de l’étude, l’ère des pharisiens, où le message divin ne passe désormais plus par l’écoute de la parole du prophète vivant, mais par l’étude vivante des anciennes prophéties : celles de Moïse (la Thora), de Josué (Josué), de Samuel (Juges, Samuel) et de tous les autres prophètes.

Date de création : 29/08/2007 - 16:01
Dernière modification : 14/01/2008 - 06:57
Catégorie :
Page lue 4944 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article


Utilisez la librairie
  • En achetant vos livres, disques, DVD sur amazon.fr ou sur Kodeshonline (librairie spécialisée en Judaïsme), vous contribuez directement à l’entreprise d’information et de culture d’Histoire des Juifs.com.
  • Merci d’utiliser amazon.fr et Kodechonline.com en passant par les banderoles ci-dessous.




Recherche
Recherche personnalisée


Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

^ Haut ^